La pollution atmosphérique, facteur de risque d’AVC

La pollution atmosphérique, facteur de risque d’AVC

Charlotte Demarti
| 10.06.2016
  • Pollution

La pollution atmosphérique est devenue l'un des principaux facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux (AVC), notamment dans les pays en voie de développement, selon une étude publiée dans la revue « The Lancet Neurology ».
L'étude a été menée dans 188 pays entre 1990 et 2013 et a passé en revue 17 facteurs de risques d’AVC, tels que l’hypertension, une mauvaise alimentation (pauvre en fruits et légumes, ou riche en sucre ou en sel), l'obésité, la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Gilets jaunes : les professionnels de santé réclament la liberté de circuler

En prévision d'un acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes pour le samedi 8 décembre dans toute la France, les professionnels de santé rappellent que ni leurs déplacements au chevet des patients, ni l’accès à leur cabinet,... 1

Partenaires