Antidépresseurs et grossesse - L'ANSM appelle à la prudence

Antidépresseurs et grossesseL'ANSM appelle à la prudence

Mélanie Maziere
| 02.06.2016

Face à des données scientifiques - pas encore consolidées - évoquant un risque de troubles neurodéveloppementaux chez les enfants exposés in utero à certains antidépresseurs, l'ANSM joue la prudence. Elle informe très en amont les professionnels de santé pour éclairer leur choix thérapeutique.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) appelle les prescripteurs à la prudence concernant l'utilisation d'antidépresseurs chez la femme enceinte. Plusieurs études épidémiologiques ont évoqué des risques de troubles neurodéveloppementaux chez l'enfant exposé in utero à certains antidépresseurs : principalement des troubles moteur, du comportement et du spectre autistique.

« Même s'il n'existe aucun lien démontré, par mesure de précaution...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires