L’aspirine en prévention de maladies cardio-vasculaires et de cancers

L’aspirine en prévention de maladies cardio-vasculaires et de cancers

Christophe Micas
| 12.04.2016
  • L’aspirine en prévention de maladies cardio-vasculaires et de cancers - 1

On le sait, le champ thérapeutique de l’aspirine est vaste. Un groupe d’experts indépendants américain (USPSTF) recommande désormais de prendre régulièrement de l’aspirine à faible dose pour réduire les risques d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral et de cancer colorectal. Deux études publiées récemment montraient déjà l’intérêt de la molécule en prévention des risques de cancer colorectal, mais aussi gastro-intestinal. D’autres recherches ont également déterminé que l’aspirine...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires