Méningite C : les vaccins de retour

Méningite C : les vaccins de retour

Charlotte Demarti
| 28.04.2015
  • Méningite C : les vaccins de retour-1

Les laboratoires Baxter et Novartis Vaccines ont informé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qu’ils étaient désormais en mesure d’approvisionner le marché français à hauteur de besoins en vaccins Neisvac et Menjugatekit, vaccins méningococciques conjugués monovalents de sérogroupe C. Rappelons que, à l’origine, c’est le retrait en septembre 2014 des lots commercialisés du vaccin Méningitec (en raison de la présence de particules dans un nombre limité de seringues) qui a engendré des tensions d’approvisionnement sur le territoire français de l’ensemble des vaccins méningococciques conjugués monovalents de sérogroupe C (à savoir Méningitec, Neisvac et Menjugatekit). L’ANSM indique que, dans ce contexte de retour à un approvisionnement suffisant, « les recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en situation de pénurie de vaccins, diffusées en janvier 2015, ont été levées ». La vaccination contre les infections invasives à méningocoques C peut être reprise conformément au calendrier vaccinal pour les enfants âgés de 1 an et en rattrapage jusqu’à l’âge de 24 ans.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires