L’évaluation de la douleur, une étape incontournable

L’évaluation de la douleur, une étape incontournable

27.04.2015

L’évaluation de la douleur permet de la caractériser et d’estimer son intensité. Elle permet de soulager le patient et d’adapter les doses de médicaments à ses besoins. Les outils à disposition des soignants sont des échelles d’évaluation et des questionnaires validés. On distingue deux modes d’évaluation, selon que celle-ci est réalisée par le patient (auto-évaluation) ou par le soignant (hétéro-évaluation).

Parmi les échelles unidimensionnelles destinées à évaluer l’intensité de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
code de deonto

À la Une Nouveau code pour nouvelles missions Abonné

La nouvelle mouture du code de déontologie, à paraître au cours du premier semestre 2019, et dont le « Quotidien du pharmacien » a pu avoir lecture, assouplit substantiellement les règles de la communication et de la publicité à l'officine. Bénéficiant d'une aisance nouvelle, le pharmacien devra néanmoins veiller à axer son message sur la santé publique et ses prestations. Commenter

Partenaires