Les bonnes raisons de préserver la pharmacie à la française - Pourquoi l’IGF a tort

Les bonnes raisons de préserver la pharmacie à la françaisePourquoi l’IGF a tort

11.09.2014

Le président de la République présentera prochainement les grandes lignes du projet de loi sur la croissance et le pouvoir d’achat. Ce projet de loi prévoit une grande réforme des professions réglementées qui pourrait chambouler complètement le modèle officinal, comme le préconise le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF). À quelques jours des annonces présidentielles, le « Quotidien » passe en revue les principaux arguments des défenseurs de la pharmacie à la française et explique pourquoi nos concitoyens ont plus à perdre qu’à gagner d’une telle réforme.

  • Le monopole, les règles d'installation et de détention du capital sont sérieusement remis en...

LE RAPPORT de l’Inspection générale de finances (IGF) sur les professions réglementées préconise une refonte profonde du modèle officinal français. L’IGF ébranle un à un les piliers de la pharmacie : monopole de dispensation, loi de répartition démo-géographique et réserve du capital des officines. Une réforme que la profession juge injustifiée et dangereuse pour les patients. D’autant que, selon ses représentants, les conclusions de l’IGF reposent sur des données approximatives, voire...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 7 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.