Menace sur les relations commerciales avec les laboratoires - Pharmacie vétérinaire : le bras de fer

Menace sur les relations commerciales avec les laboratoiresPharmacie vétérinaire : le bras de fer

Didier Doukhan
| 17.10.2013

La dernière mouture du projet de loi d’avenir de l’agriculture, et notamment son article 20 relatif à la maîtrise des consommations d’antibiotiques vétérinaires, passe mal chez les pharmaciens spécialisés. Si la perspective de découplage prescription-délivrance des antibiotiques « critiques » satisfait l’ANPVO (1), le projet d’étendre aux pharmaciens la régulation des conditions commerciales sur les mêmes médicaments, soulève l’indignation de la profession.

  • Des recours en annulation envisagés

« SI EN L’ÉTAT actuel de leur rédaction, certaines orientations du projet (N.D.L.R., de la loi d’avenir de l’agriculture) peuvent emporter notre adhésion, d’autres, en revanche, suscitent de notre part un rejet catégorique. » C’est en ces termes choisis que Jacky Maillet, président de l’ANPVO, résume, dans un courrier adressé début octobre aux ministres Marisol Touraine et Stéphane Le Foll, la lecture que les pharmaciens vétérinaires font du dernier projet de loi d’avenir de l’agriculture...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.