Les pharmaciens, grands oubliés des protocoles de coopération

Les pharmaciens, grands oubliés des protocoles de coopération

24.09.2012

Alors que la Haute Autorité de santé souhaite promouvoir la qualité des soins en tant qu’« outil de régulation », elle semble avoir oublié les pharmaciens dans l’équation. En effet, sur la quinzaine de protocoles de coopérations entre professionnels de santé ayant reçu l’aval de la HAS, aucun ne compte un pharmacien. Ils concernent des infirmiers, des orthoptistes, des opticiens, mais pas un seul officinal à l’horizon ! Un oubli regrettable, à l’heure des nouvelles missions et de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.