Enquête sur les jeunes et la drogue en Europe - La France frôle l’overdose

Enquête sur les jeunes et la drogue en EuropeLa France frôle l’overdose

07.06.2012

Si la consommation de drogues chez les adolescents européens s’est stabilisée au cours de ces dernières années, elle reste importante et préoccupante chez les jeunes Français, selon une récente enquête*. Une enquête qui semble remettre en cause la politique menée depuis cinq ans par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), dont un nouveau président devrait être nommé dans les prochains jours.

  • La France frôle l’overdose - 1
  • Alcool, tabac, cannabis : la France est la mauvaise élève de l’Europe

DEPUIS longtemps, la France est réputée être championne du monde de la consommation de médicaments. En matière de produits illicites, notre pays est aussi, malheureusement parmi les plus gros utilisateurs européens, selon une récente enquête menée auprès de 100 000 élèves de 36 États. En effet, qu’il s’agisse de tabac, d’alcool, de cannabis ou d’autres substances interdites, l’enquête paneuropéenne ESPAD*, place systématiquement la France dans le groupe de tête.

Ainsi, si l’on se...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires