Campagne ministérielle contre les TMS - Chefs d’entreprise, posez-vous les bonnes questions !

Campagne ministérielle contre les TMSChefs d’entreprise, posez-vous les bonnes questions !

27.10.2011

Pour sa 4e campagne de sensibilisation sur les troubles musculo-squelettiques (TMS), principale cause de maladie professionnelle en France, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé s’adresse aux entreprises pour les inciter à réfléchir aux conditions de travail de leurs salariés. Face à la souffrance au travail, les autorités demandent des réponses pragmatiques, non de grandes déclarations.

  • Une mauvaise solution, les bonnes étant à découvrir sur le site www.travailler-mieux.gouv.fr

LE MINISTÈRE a choisi le ton de l’absurde pour la campagne de sensibilisation sur les TMS qui commence aujourd’hui. À la radio, dans la presse professionnelle des secteurs particulièrement touchés et dans les magazines économiques, des affiches ou spots proposent un pack « coussins doux » pour la secrétaire aux articulations douloureuses, des ballons à l’hélium pour soulager le manutentionnaire, ou encore des trampolines pour aider l’agriculteur à hisser ses charges à l’arrière du...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires