Risques liés aux traitements non conventionnels - Dérives sectaires dans le cancer

Risques liés aux traitements non conventionnelsDérives sectaires dans le cancer

20.06.2011

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) s’attaque, dans son rapport annuel, aux risques des thérapies non conventionnelles liées à une maladie en particulier : le cancer.

  • Une mise en garde contre le charlatanisme

« LE CANCER n’est pas une maladie comme une autre. (...) Son image reste plus inquiétante que celle de maladies au pronostic équivalent. Elle véhicule encore beaucoup de peurs et reste crainte par la majorité des Français. » Ce sont peut-être ces raisons évoquées dans le rapport de la MIVILUDES qui motivent les malades à se tourner vers des méthodes thérapeutiques alternatives. Ce n’est pas un problème en soi : « Ces pratiques peuvent avoir un effet placebo et provoquer chez le patient...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination

Grippe : 55 % des pharmaciens se font vacciner

Plus de la moitié des pharmaciens se font vacciner chaque année contre la grippe, tandis que 28 % ne le font jamais, selon une vaste étude réalisée par Odoxa. À la question « vous faites-vous vacciner contre la grippe tous les... 2

Partenaires