Risques liés aux traitements non conventionnels - Dérives sectaires dans le cancer

Risques liés aux traitements non conventionnelsDérives sectaires dans le cancer

20.06.2011

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) s’attaque, dans son rapport annuel, aux risques des thérapies non conventionnelles liées à une maladie en particulier : le cancer.

  • Une mise en garde contre le charlatanisme

« LE CANCER n’est pas une maladie comme une autre. (...) Son image reste plus inquiétante que celle de maladies au pronostic équivalent. Elle véhicule encore beaucoup de peurs et reste crainte par la majorité des Français. » Ce sont peut-être ces raisons évoquées dans le rapport de la MIVILUDES qui motivent les malades à se tourner vers des méthodes thérapeutiques alternatives. Ce n’est pas un problème en soi : « Ces pratiques peuvent avoir un effet placebo et provoquer chez le patient...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires