Ils fabriquaient de l’alcool de bouche - Des pharmaciens dans le collimateur des douanes

Ils fabriquaient de l’alcool de boucheDes pharmaciens dans le collimateur des douanes

02.09.2010

Dans plusieurs départements du sud-est de la France, des pharmaciens doivent payer des amendes parfois très élevées pour avoir fabriqué de l’alcool de bouche. Leur position paraît indéfendable à première vue, mais la loi n’est pas forcément très claire sur l’usage de l’alcool en officine. Explications.

  • Plante servant à fabriquer le génépi

EST-CE une petite mise au pas ou une vaste offensive ? L’administration des douanes a épinglé plusieurs pharmacies en Savoie et en Haute-Savoie pour la fabrication non autorisée d’alcool de bouche. La plupart d’entre elles ont écopé d’amendes allant de 15 000 à 30 000 €, l’une d’entre elles a même atteint la somme de 100 000 € si l’on en croit Jean-Philippe Labattut, chef divisionnaire des douanes de Savoie, lequel justifie l’initiative entreprise par son administration « dans l’intérêt d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires