LES RENDEZ VOUS DU QUOTIDIEN - Rappel vaccinal insuffisant chez l’adulte

LES RENDEZ VOUS DU QUOTIDIENRappel vaccinal insuffisant chez l’adulte

30.11.2009

Grâce à la vaccination, la coqueluche a pratiquement disparu chez l’enfant d’âge scolaire. Cependant, en raison d’une insuffisance des vaccinations de rappel, cette infection réapparaît chez l’adolescent et l’adulte. Or, ceux-ci sont les principales sources de transmission au nourrisson de moins de 6 mois chez qui la coqueluche peut avoir de graves conséquences. Le pharmacien, acteur de santé de proximité, est en première ligne pour rappeler à sa clientèle adulte, l’importance des rappels vaccinaux, le type de vaccin qui doit être utilisé et à quel moment il doit l’être. Le point avec Nicole Guiso*, microbiologiste à l’Institut Pasteur.

  • Rappel vaccinal insuffisant chez l’adulte - 1

La coqueluche est une maladie respiratoire strictement humaine dont l’agent responsable est une bactérie : Bordetella pertussis ou parapertussis. L’épidémiologie de la coqueluche a considérablement évolué en 50 ans. À cette époque, la coqueluche survenait surtout chez les enfants de 5-6 ans entrant à l’école. C’était une maladie essentiellement pédiatrique et la circulation importante de la bactérie assurait des rappels naturels réguliers tout au long de la vie à l’ensemble de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires