Extension des cas d’infection virale d’origine porcine - La France se prépare à la nouvelle grippe

Extension des cas d’infection virale d’origine porcineLa France se prépare à la nouvelle grippe

18.07.2009

Tandis que la menace d’une pandémie grippale d’origine porcine grandit, les autorités sanitaires sont sur le qui-vive. En France, pays bien préparé à la gestion du risque épidémique, les professionnels de santé sont prêts à se mobiliser. Parmi eux, les pharmaciens peuvent pleinement jouer leur rôle d’information et de prévention auprès du public.

  • Les voyages au Mexique sont fortement déconseillés

LE NOUVEAU virus grippal qui sévit actuellement au Mexique et aux États-Unis inquiète les populations. Nous n’en sommes toutefois pas encore à l’état de psychose qu’avait suscité l’épisode de la grippe aviaire. Mais, déjà, certains de nos concitoyens poussent la porte des pharmacies pour y demander des masques et des antiviraux.

De leur côté, les autorités sanitaires françaises prennent la menace très au sérieux. Depuis dimanche, une conférence de presse se tient tous les jours au...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires