Ménopause précoce : un risque accru de pathologies chroniques

Ménopause précoce : un risque accru de pathologies chroniques

Charlotte Demarti
| 20.01.2020
  • ménopause

Les femmes qui ont une ménopause précoce, à 40 ans ou moins, ont trois fois plus de risque de développer des pathologies chroniques à la soixantaine que celles qui l'ont à 50 ou 51 ans.

On sait déjà qu'une ménopause précoce est liée à l’apparition, plus tard dans la vie, de maladies cardiovasculaires et de diabète. Mais qu’en est-il pour les autres pathologies ? Par exemple, ces femmes ont-elles aussi plus de risque de développer une arthrite, une ostéoporose, un asthme,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
e-prescription

E-prescription : l'expérimentation française bientôt élargie

La prescription électronique, expérimentée par une centaine de médecins et de pharmaciens dans trois départements, devrait être étendue à d’autres volontaires, toujours dans le même périmètre géographique. L’assurance-maladie... Commenter

Partenaires