Sous PrEP, l’infection au VIH est rare, mais possible

Sous PrEP, l’infection au VIH est rare, mais possible

Charlotte Demarti
| 10.12.2019
  • truvada

Des cas de VIH, bien que peu fréquents, ont été rapportés lors de la prise d’une prophylaxie pré-exposition (PrEP) avec Truvada ou génériques. Deux cas ont été rapportés aux États-Unis.

Est il possible de s’infecter par le VIH lors d’une PrEP bien conduite avec l'association fumarate de ténofovir disoproxil/emtricitabine (Truvada et génériques) ? Une étude américaine publiée dans la revue « JAIDS* » vient répondre positivement à cette interrogation. Dans ces travaux, les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires