IEC, sartans et gliptines : attention aux angioedèmes !

IEC, sartans et gliptines : attention aux angioedèmes !

Mélanie Maziere
| 13.11.2019
  • angioedeme

Face à des cas d’angioedèmes bradykiniques chez des patients traités par des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) et des gliptines, l’ANSM demande toute l’attention des professionnels de santé et des patients en cas de signe évocateur.

Ces angioedèmes bradykiniques – dus à un défaut de dégradation de la bradykinine – peuvent avoir des conséquences graves. Ils se présentent le plus souvent sous forme d’œdèmes de l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dau

Un réquisitoire contre la délivrance à l’unité

Alors que la délivrance à l’unité refait surface, le syndicat USPO exhorte les députés à voter contre cette mesure jugée inutile et néfaste pour la profession. Le projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à... 7

Partenaires