Biosimilaires, nouvelles missions, dispensation protocolisée… - L'USPO à la manœuvre

Biosimilaires, nouvelles missions, dispensation protocolisée…L'USPO à la manœuvre

Mélanie Maziere
| 19.09.2019

Le président de l'USPO, Gilles Bonnefond, fait le point sur les dossiers dans lesquels son syndicat s'investit. Un discours entre sujets qui agacent et victoires qui rassurent.

  • dossiers

• Biosimilaires : menaces sur le droit de substitution

C’est l’un des dossiers qui agace le président de l’USPO. « Que certains laboratoires remettent en cause le droit de substitution n’a pas de sens, cela revient à dire que le pharmacien d’officine est incompétent alors que la substitution s’exerce sans problème à l’hôpital. Nous voulons le droit de substituer comme le font nos confrères hospitaliers », explique Gilles Bonnefond. Le syndicat s’inquiète de menaces...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires