Un risque accru d’AVC chez les végétariens

Un risque accru d’AVC chez les végétariens

Charlotte Demarti
| 06.09.2019
  • végétarien

Si le régime végétarien protège le cœur, ce serait moins vrai pour le cerveau. Une étude montre qu’une alimentation sans viande ni poisson augmente de 20 % le risque de faire un AVC, essentiellement hémorragique.

Les personnes qui suivent un régime sans viande ni poisson (végétarien ou vegan) auraient un risque diminué de maladie cardiaque, mais accru d’accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude publiée dans le « British medical Journal ».

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pandémie

Coronavirus, une pandémie en vue ?

Plus de 200 cas détectés dans le nord de l'Italie, au moins 12 morts en Iran, des pays qui ferment leurs frontières… l’épidémie de Covid-19 prend une ampleur mondiale. À la date du 24 février, plus de 2 600 personnes sont... 3

Partenaires