À la Une - Ruptures : la cote d'alerte est atteinte

À la UneRuptures : la cote d'alerte est atteinte

Pascal MARIE
| 16.05.2019

Pharmaciens des villes ou des campagnes, tous doivent faire face à un problème beaucoup trop fréquent : les pénuries de médicaments. Perte de clientèle, patients mécontents, recherche perpétuelle d'informations… L’indisponibilité de certains médicaments est source de multiples frustrations pour les officinaux. Réunis le 14 mai au ministère de la Santé pour faire avancer le sujet, les professionnels du médicament avaient fort à faire.

  • page 2

Ce mardi matin de mai, Françoise* a eu une légère surprise au moment de recevoir ses premiers patients de la journée. « Je n'avais jamais vu une aussi longue liste. Cela ne date pas d'hier mais là c'est un record. » Adjointe dans une pharmacie de la petite couronne parisienne, elle vient tout juste de scanner le tableau des médicaments en rupture de stock. Alors que l'Agence nationale du médicament (ANSM) a recommandé de limiter l'utilisation de certaines spécialités orales, tel...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
plfss

À la Une Des missions en plus, de l'argent en moins Abonné

Feuille de route du système de santé pour la prochaine année, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2020 a été adopté par l’Assemblée nationale le 3 décembre. Il contient quelques avancées notables pour l’exercice officinal dans un cadre budgétaire qui demeure, une fois de plus, très contraint. 1

Partenaires