À la Une - Rémunération : l'important c'est la ROSP

À la UneRémunération : l'important c'est la ROSP

Marie Bonte
| 29.04.2019

Versées en trois vagues depuis février, les ROSP se maintiennent à volume constant par rapport à 2018. Elles s’imposent, aux côtés des honoraires de dispensation, à la fois comme un élément de la rémunération du pharmacien et de son entreprise et comme un facteur de valorisation de l’exercice officinal.

  • ROSP
  • tableau

Entre la ROSP relative à l’accompagnement pharmaceutique du patient (AVK, AOD, Asthme), la ROSP générique et les sept autres ROSP labellisées « qualité de service et modernisation de l’officine » et « qualité de la pratique », la rémunération sur objectifs de santé publique des pharmaciens au titre de l’année 2018 atteint près de 9 000 euros.

Plus qu’une variable d’ajustement au financement de la structure de l’officine, le volume de cette rémunération...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 16

Partenaires