ROSP générique : le sujet qui fâche  Abonné

Publié le 29/04/2019
Le 19 avril, les pharmaciens ont perçu en moyenne 5 280 euros de ROSP générique, soit 30 % de moins qu'en 2018. Ancrée dans le texte de l’avenant 11, cette baisse n'a pas été une surprise. Mais l'érosion progressive de cette rémunération est dénoncée comme un effondrement inacceptable par la FSPF, qui a refusé d'en signer l’avenant.

Annoncée dès juillet 2017 dans l’avenant 11 à la convention pharmaceutique, justifiée par Nicolas Revel dans un entretien avec le « Quotidien du pharmacien » (voir notre édition du 11 avril 2019), la baisse de la ROSP générique ne passe toujours pas du côté de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte