Hauts-de-France - Vaste opération de dépistage du risque cardiovasculaire dans les pharmacies

Hauts-de-FranceVaste opération de dépistage du risque cardiovasculaire dans les pharmacies

Jacques Gravend
| 21.03.2019

Après un premier essai, en 2016, plusieurs centaines de pharmacies des Hauts-de-France sont maintenant appelées à pratiquer des dépistages des maladies cardiovasculaires à l'officine. Sont concernés le bassin minier et la Sambre-Thiérache.

  • dépistage cardio

Plus de 700 officines du Nord, du Pas-de-Calais et de l'Aisne, sont conviées à participer, pendant quatre ans, au « repérage-dépistage ciblé du risque neuro-cardio-vasculaire en pharmacie de ville ». L'objectif de l'agence régional de santé (ARS) et de l'URPS pharmacien est d'identifier 40 000 personnes « à risque ». Cent cinquante officines étaient déjà engagées à la mi-mars, et 4 formations ont eu lieu à Béthune et Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), Douai...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
emploi

À la Une Congés d'été : où sont passés nos remplaçants ? Abonné

La recherche d’un remplaçant estival pour que le titulaire puisse s’échapper quelques semaines de son officine ne porte pas toujours ses fruits. Si les uns estiment que trouver un remplaçant est de plus en plus difficile – voire impossible – d’autres jugent que la situation est identique d’une année sur l’autre. Mais aucun ne nie la difficulté. Commenter

Partenaires