À la Une - Substitution contre ruptures de stock

À la UneSubstitution contre ruptures de stock

Hélia Hakimi-Prévot
| 22.10.2018

Pour mieux prévenir et gérer les pénuries de médicaments, un rapport sénatorial suggère que le pharmacien puisse, à l'avenir, proposer au patient une substitution thérapeutique, en cas de rupture d'une spécialité. Cette mesure pourrait faciliter et sécuriser la pratique officinale.

  • pénurie

En 2017, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a enregistré 530 signalements de tension ou rupture d’approvisionnement pour des médicaments d'intérêt thérapeutique majeur (MITM). C'est 30 % de plus qu’en 2016 et 10 fois plus qu'il y a 10 ans. En cas de pénurie, lorsque le prescripteur n'est pas joignable, le pharmacien pourrait, à l'avenir, être autorisé à proposer un équivalent thérapeutique. Les spécialités concernées devraient alors figurer...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
USPO

Rémunération : l'USPO espère repasser dans le positif d'ici à deux ans

Le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), chiffres Pharmastat à l'appui, se félicite des résultats de la réforme de la rémunération des pharmaciens sur les dix premiers mois de l'année. Intarissable... 9

Partenaires