Androcur : de nouvelles conditions d’utilisation

Androcur : de nouvelles conditions d’utilisation

Charlotte Demarti
| 08.10.2018
  • Médicament

Des recommandations pour les professionnels de santé sur l’utilisation de l’acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) viennent d'être publiées. Elles visent à encadrer le risque de méningiome.

Dernièrement, une étude scientifique française a mis en évidence une augmentation du risque de survenue de méningiome chez les patients traités par Androcur ou ses génériques, à fortes doses et à partir de 6 mois de traitement. À la suite de ce...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
gaertner

À la Une Philippe Gaertner : les chances à saisir Abonné

Le Congrès national des pharmaciens se déroulera les 20 et 21 octobre à Strasbourg. À la veille de cette 71e édition, Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’un des co-organisateurs de l'événement*, explique que, au-delà des difficultés économiques actuelles, des opportunités s'offrent aujourd'hui aux pharmaciens. Commenter

Partenaires