Rétrocession - Les raisons d'une pratique très répandue

RétrocessionLes raisons d'une pratique très répandue

Christophe Micas
| 07.06.2018

Afin de connaître l'avis des pharmaciens sur la pratique de la rétrocession de médicaments entre officines, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) avait lancé début mai un sondage en ligne. « Sur plus de 3 500 répondants, plus de 9 pharmaciens sur 10 déclarent la pratiquer, de manière hebdomadaire (42,4 %) ou mensuelle (31,6 %) », révèle « Le pharmacien de France » dans son édition de juin. Le magazine ajoute que les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
entretiens pharmacie

Les entretiens pharmaceutiques payés « au fil de l’eau » dès 2020

Les syndicats de la profession ont emporté une victoire hier en obtenant la suppression de la rémunération sous ROSP pour les entretiens AVK, AOD, asthme et les bilans partagés de médication. Cette disposition s'applique... 2

Partenaires