Apnée du sommeil - Le télésuivi des patients gagne du terrain

Apnée du sommeilLe télésuivi des patients gagne du terrain

Hélia Hakimi-Prévot
| 19.03.2018

Le nouveau cadre réglementaire dans l'apnée du sommeil et les expérimentations de télémédecine en ventilation, lancées cette année par l'Assurance-maladie, mettent en lumière les enjeux du télésuivi pour améliorer l'observance et l'efficacité des traitements.

  • apnée

Depuis le 1er janvier 2018, le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) bénéficie d'un nouveau cadre réglementaire. Un arrêté publié le 16 décembre dernier, au « Journal officiel », modifie la procédure d’inscription et les conditions de prise en charge de la pression positive continue (PPC) nasale, par l’Assurance-maladie, pour le traitement du SAHOS. Son esprit est différent de l'ancien arrêté* puisque le patient apnéique peut désormais refuser le...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires