À Castres - La Justice condamne la pharmacie Médiprix à fermer le lundi

À CastresLa Justice condamne la pharmacie Médiprix à fermer le lundi

Patrice Jayat
| 15.03.2018

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Castres (Tarn) a condamné la Grande Pharmacie by Médiprix à fermer le lundi, sous peine d’une astreinte de 50 000 euros par infraction.

  • Castres

« Je ressens cette décision comme une injustice, s’indigne Christine Monino-Clot, l’une des deux titulaires de la Grande Pharmacie à l’enseigne Médiprix. Castres est-il un État dans l’État ? Ne pas avoir le droit de travailler le lundi est aberrant, dans un pays qui prône la liberté d’entreprendre. Cela me rend furieuse ! Et plus encore ! » On s’en souvient, l’affaire a débuté en décembre dernier, quand son officine, récemment transférée dans les 1600m² d’un ancien Lidl, a...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires