Évolution - D’Homo sapiens à Homo sobrius

ÉvolutionD’Homo sapiens à Homo sobrius

Christophe Micas
| 26.02.2018
  • Dessin

Les générations futures seront moins portées sur la bouteille. Une étude menée par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie (États-Unis), et publiée dans la revue « Nature Ecology & Évolution », tend en effet à démontrer que, en poursuivant leur évolution, les humains vont développer un rejet de l’alcool.

La faute, selon eux, à l’émergence d’un gène variant à l’origine de la production de l’alcool déshydrogénase (ADH). Ce nouveau gène produirait une enzyme ADH...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans Abonné

Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions. 3

Partenaires