À la Une - Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ?

À la UneHausse des ruptures de stock : quelles solutions ?

Mélanie Maziere
| 19.02.2018

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins.

  • Stock médicaments

Les ruptures ou tensions sur les stocks de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM)* ont bondi de 30 % en 2017, alors que le nombre de signalements s’établissait autour de 400 les quatre années précédentes. Ces ruptures de stock sont définies comme l’impossibilité de fabriquer ou d’exploiter au niveau national un MITM. À différencier des ruptures d’approvisionnement qui ne se situent pas au niveau de la production mais du circuit de distribution. Dans les deux cas, elles...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cour des comptes

La Cour des comptes veut généraliser l'usage du dossier pharmaceutique

Dans leur rapport annuel, les sages de la rue Cambon préconisent d’étendre l’usage du DP à tous les Français et à toute la chaîne de soins, établissements hospitaliers compris. Maintes fois cité pour sa réussite, le dossier... 3

Partenaires