La chaîne du médicament s'organise  Abonné

Par
Publié le 19/02/2018
Face à l'augmentation du nombre de produits en rupture de stock, les acteurs du circuit du médicament cherchent à apporter des solutions pour maintenir l'accès au médicament.

Le phénomène des produits « manquant » à l’officine a la vie dure. Plus de 8 titulaires sur 10 affirment devoir gérer quotidiennement au moins 10 lignes de médicaments en rupture d’approvisionnement, selon une enquête réalisée par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) en septembre dernier (« le Quotidien » du 9 octobre 2017). Une proportion qui n’a pas bougé en 6 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte