Chimiothérapie orale - Le pharmacien au cœur du virage ambulatoire

Chimiothérapie oraleLe pharmacien au cœur du virage ambulatoire

Marie Bonte
| 08.02.2018

Lors des dixièmes rencontres de l’USPO, Muriel Dahan, directrice des recommandations et du médicament de l’INCa, a détaillé la position stratégique du pharmacien d’officine dans la prise en charge des patients en chimiothérapie orale.

L’officine est aujourd’hui identifiée comme une étape incontournable dans le parcours de soins des patients traités en chimiothérapie per os. L'expertise du pharmacien, acteur majeur dans l’adhésion au traitement, n'est pas étrangère à cette reconnaissance. « Le titulaire et son équipe ont désormais à gérer une vaste panoplie d’anticancéreux par voie orale, pas moins de 58 molécules étant disponibles en pharmacie (1) pour la plupart des thérapies ciblées »,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires