PACES : redoublement interdit dans certaines facs

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

Charlotte Demarti
| 22.01.2018
  • Etudiants

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement.

Dans les universités de Paris V, VI et VII, la PACES se fera en une seule année, sans redoublement possible. « Cette nouvelle formule entrera en application dès la rentrée 2018 », confirme Jean-Louis Beaudeux, doyen de la faculté de pharmacie de Paris Descartes. La mesure...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
hervé s Pharmacien 24.01.2018 à 17h34

Avec cette réforme, on va favoriser ainsi encore plus les déserts médicaux

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 22.01.2018 à 18h29

Sachant que l'accès aux licences en général fait l'objet de restrictions croissantes et sans précédent, je me demande bien à qui seront réservées lesdites passerelles.
On connaît très bien la Lire la suite

Répondre
 
JEAN-GABRIEL P Pharmacien 22.01.2018 à 17h57

Nos gouvernants ne devraient pas oublier que la plupart des Grands Savants qui ont marqué l'histoire des Sciences étaient des Autodidactes .Il faut créer des passerelles, comme il en existait avant, Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE B Pharmacien 28.01.2018 à 19h31

Tout à fait d'accord avec vous La médecine générale n'intéresse plus les médecins, proposons la ,sous une nouvelle dénomination, à des professionnels de sante diplômés, par l'intermédiaire de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires