Le cri d'alarme du LEEM - L'accès aux traitements est en danger

Le cri d'alarme du LEEML'accès aux traitements est en danger

Mélanie Maziere
| 22.01.2018

Huit mois après l'élection présidentielle, les entreprises du médicament affichent leur déception. Pourtant prête à se mettre « en marche » au vu des déclarations et du programme d'Emmanuel Macron, l'industrie pharmaceutique française poursuit son « lent mais inexorable déclin » et prévient que le risque pèse maintenant sur l'accès aux traitements pour les patients français.

À l'occasion de la présentation de ses vœux pour 2018, jeudi dernier, le président du LEEM Patrick Errard a lancé une alerte quant à la dégradation des conditions d'accès aux traitements pour les patients français. Selon lui, si la politique économique du nouveau gouvernement produit ses effets dans d'autres secteurs, l'industrie pharmaceutique a été oubliée. Pourtant, se souvient le président du LEEM, « nous voulions y croire, nos entreprises cochaient toutes les cases...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rému

À la Une Votre rémunération au scalpel Abonné

Depuis le 1er janvier, de nouveaux honoraires et taux de marge sont entrés en vigueur. L'objectif : déconnecter encore un peu plus la rémunération des pharmaciens des prix des médicaments. 1

Partenaires