Laits infantiles contaminés : le mea culpa de Michel-Edouard Leclerc

Laits infantiles contaminés : le mea culpa de Michel-Edouard Leclerc

Marie Bonte
| 10.01.2018
  • MEL

Six heures après avoir reconnu que 984 boîtes de lait en poudre avaient été vendues dans plusieurs de ses magasins en dépit du rappel des lots, le PDG de l’enseigne s’exprimait sur son compte Linkedin. S’il ne nie pas un bug inadmissible, il tente de rassurer les consommateurs.

L’enseigne Leclerc vit une situation de crise depuis qu’elle a admis hier avoir commercialisé des boîtes de lait infantile après le rappel de la société Lactalis, le 21 décembre dernier. Michel-Edouard...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 10 Commentaires
 
Batoul E Pharmacien 10.01.2018 à 18h58

C'était comment déjà leur slogan? "On marche sur la tête". Effectivement ils marchent bien sûr leur tête !

Répondre
 
andre j Pharmacien 10.01.2018 à 18h37

"Les banques sont invitées..." on croit rêver !
identification par carte de fidélité et collaboration du GIE CB , ça c'est du fichage et de la collaboration !
nous on a droit au caca nerveux pour o Lire la suite

Répondre
 
Bastien M Pharmacien 10.01.2018 à 18h11

Un petite analyse de la photographie s'impose, col ouvert, pas de cravate, l’épaule gauche un peu basse, le poing droit serré... Serait-il constipé?

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 10.01.2018 à 22h25

Il y de l'idée. Cela peut également vouloir dire, "je resterai ferme!" (avec les collaborateurs qui ont balancé ça, ils vont en voir du pays...) ou alors, "pourvu que ça passe!" Par contre, on ne Lire la suite

Répondre
 
PASCAL M Pharmacien 10.01.2018 à 18h00

Et les pharmaciens de Monsieur LECLERC qui seraient capables de vendre des médicaments , mais qui n'ont pas le droit de le faire;
ils n'avaient pas le droit non plus de retirer de la vente des Lire la suite

Répondre
 
THIERRY D Pharmacien 10.01.2018 à 17h04

délai de retrait en pharmacie d'officine: 1 à 2h après la notification de l'ANSM ! boites vendues après ? zéro
à chacun son métier et les vaches seront bien gardées.

Répondre
 
Claire D Pharmacien 10.01.2018 à 22h28

Pourquoi ne pas dire le haut et fort : à chacun son métier et ses responsabilités , preuves en est ... Profitons en pour une fois non ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

  • À la UneFiscalité : ce qui vous attend en 2018

    Abonné
    Impots

    Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la... Commenter

  • Test de grossesseDeux annonces en une

    Abonné
    Ikéa

    « Uriner sur cette pub pourrait changer votre vie. » Vous avez bien lu. Cette publicité Ikea ne fait pas que vanter les mérites de la marque... Commenter

  • HumeurLa vie sans portable

    Abonné

    Je ne vois pas pourquoi les gens s'indignent d'être dans une « zone blanche » où leur téléphone cellulaire ne trouve pas de réseau. Dans un... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.