Laits infantiles contaminés : le mea culpa de Michel-Edouard Leclerc

Laits infantiles contaminés : le mea culpa de Michel-Edouard Leclerc

Marie Bonte
| 10.01.2018
  • MEL

Six heures après avoir reconnu que 984 boîtes de lait en poudre avaient été vendues dans plusieurs de ses magasins en dépit du rappel des lots, le PDG de l’enseigne s’exprimait sur son compte Linkedin. S’il ne nie pas un bug inadmissible, il tente de rassurer les consommateurs.

L’enseigne Leclerc vit une situation de crise depuis qu’elle a admis hier avoir commercialisé des boîtes de lait infantile après le rappel de la société Lactalis, le 21 décembre dernier. Michel-Edouard...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires