Surveillance des médicaments - Comment ça marche ?

Surveillance des médicamentsComment ça marche ?

Mélanie Maziere
| 14.12.2017

Les connaissances sur les médicaments évoluent tout au long de leur vie. C’est pourquoi la pharmacovigilance ne s’arrête jamais. Elle se base notamment sur les signalements d’événements indésirables émis par les laboratoires, les professionnels de santé et les usagers.

Depuis la mise en place du portail internet dédié aux déclarations d’événements indésirables d'un produit de santé par les professionnels de santé et les usagers, le 13 mars 2017, « la nature des signalements a changé ». Selon Dominique Martin, directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), auparavant les « remontées des patients et usagers représentaient 5 % des notifications. Pour Mirena ou...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
anticancéreux

Entretiens anticancéreux oraux : quelle rémunération ?

Les négociations suivent leur cours entre les syndicats de pharmaciens et l'assurance-maladie. Réunis ce matin, les différents acteurs ont présenté leurs propositions pour une juste rémunération. En préambule, le directeur de... Commenter

Partenaires