Professionnels de santé en souffrance - Quand les pharmaciens pensent au suicide

Professionnels de santé en souffranceQuand les pharmaciens pensent au suicide

Marie Bonte
| 11.12.2017

Le suicide, qui fait plus de morts que les accidents de la route, sévit également chez les professionnels de santé. Parmi eux, les pharmaciens qui sont 25 % à avouer avoir déjà eu des pensées suicidaires au cours de leur carrière. Un constat qui incite l’association SPS à poursuivre son combat dans la prévention en créant un système de « sentinelles ».

Lever le tabou sur le suicide pour mieux le prévenir et dédramatiser les pensées suicidaires pour mieux les désamorcer. C'est fort de ces convictions que le Dr Éric Henry, fondateur et président de Soins aux professionnels de santé (SPS), engage le troisième chantier de son association.

Une enquête (1) menée sans ambages sur la question du suicide fait apparaître que 25 % des pharmaciens ont eu au cours de leur carrière des idées suicidaires en lien avec...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires