Apprendre aux étudiants à se familiariser avec les patients cancéreux

Apprendre aux étudiants à se familiariser avec les patients cancéreux

Denis Durand de Bousingen
| 30.11.2017

Afin d’aider les futurs pharmaciens d’officine à mieux appréhender la réalité quotidienne des patients cancéreux, la faculté de pharmacie de Strasbourg et la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin ont signé une convention qui permettra aux étudiants de 6e année de rencontrer, deux fois par an, des « patients ressources » spécialement formés à ce type de dialogue.

Comme le relevait le doyen de la faculté de pharmacie de Strasbourg, le Pr Jean-Pierre Gies, lors de la cérémonie de signature avec la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin, les pharmaciens sont souvent les premiers professionnels de santé de proximité vus par les patients après leur séjour à l’hôpital, mais ne sont pas formés à les accueillir de manière spécifique, et ce d’autant moins que l’officine ne se prête pas toujours à des échanges confidentiels. Pour améliorer la situation, la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires