Attentats du 13 novembre : le propranolol atténue le stress post-traumatique

Attentats du 13 novembre : le propranolol atténue le stress post-traumatique

Charlotte Demarti
| 13.11.2017
  • Bataclan

Deux ans après les attentats du 13 novembre à Paris, de nombreuses victimes souffrent encore de stress post-traumatique. Un traitement par le propranolol est à l'essai : il permettrait d’atténuer la force émotionnelle du souvenir.

Le propranolol, utilisé en cardiologie ou dans le traitement de fond de la migraine, semble également bénéfique pour les victimes d'attentats. Associé à une psychothérapie, ce bêta bloquant paraît en effet efficace dans le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires