Procès de Remoulins - Trois ans avec sursis requis contre une pharmacienne

Procès de RemoulinsTrois ans avec sursis requis contre une pharmacienne

Guillaume Mollaret
| 26.10.2017

À l’origine de « L’opération Caducée  » menée par le fisc dès 2009, l’affaire de l’ancienne pharmacienne de Remoulins, où est également poursuivi l’éditeur du logiciel Alliance+, était jugée vendredi 20 octobre par le tribunal correctionnel de Nîmes.

  • editeur

Ce ne sont pas des comptes d’apothicaires… Loin d'une gestion incompréhensible, celle exercée par Sophie B., ancienne pharmacienne du village de Remoulins (Gard) de 2001 à 2009, était au contraire limpide. Jugée vendredi 20 octobre, au côté de son mari préparateur au sein de l’officine, devant le tribunal correctionnel de Nîmes, elle a détaillé comment le couple a grugé les caisses d’assurance maladie (à hauteur d’environ 80 000...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
vitrine

À la Une Quand les infirmiers se paient les pharmaciens Abonné

L’extension de la vaccination antigrippale à l'ensemble des pharmacies irrite les infirmiers. Mais les commentaires acerbes lus sur Internet et les réseaux sociaux ne sont pas toujours conformes à la réalité du terrain. Commenter

Partenaires