Maître Baratelli : « Ce n'est pas le fabriquant de la gomme qui est coupable »  Abonné

Par
Publié le 26/10/2017
Me Olivier Baratelli a longuement plaidé, vendredi dernier, la relaxe de son client, la société Alliadis. Revenant sur cette plaidoirie, il détaille au « Quotidien » les arguments qui constituent la ligne de défense de l'éditeur informatique.
Me Olivier Baratelli, avocat d'Alliadis

Me Olivier Baratelli, avocat d'Alliadis
Crédit photo : DR

Pour Maître Baratelli, il y a les moyens de bon sens et ceux de droits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte