Usage détourné - Clap de fin pour le Cytotec

Usage détournéClap de fin pour le Cytotec

Charlotte Demarti, Mélanie Maziere
| 23.10.2017

Le Cytotec va être retiré du marché français par Pfizer, en raison d'un usage détourné pour réaliser des IVG ou pour déclencher artificiellement des accouchements à terme, qui fait courir des risques graves pour la santé de la mère et de l’enfant.

  • hhh

« Le Laboratoire Pfizer France nous a informés de sa décision de retirer du marché français le Cytotec (misoprostol 200 µg), largement utilisé en gynécologie hors AMM, une décision qui sera effective 1er mars 2018 », a dévoilé Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale adjointe de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), lors des États généraux du « Lien », association de défense des patients. Une information...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires