Le suivi des malades chroniques en danger

Une campagne pour reprendre contact avec son médecin après le confinement  Abonné

Par
Publié le 19/06/2020
Poursuivre leurs traitements et leurs soins habituels est primordial pour les 15 à 20 millions de malades chroniques en France. Or, depuis la fin du confinement, 41 % d'entre eux ne sont pas retournées chez leur médecin généraliste ou leur spécialiste. Lancée depuis le 11 juin, la campagne nationale « Revoir son médecin » les invite à consulter au plus vite.
41 % des patients chroniques n’ont pas consulté ou pris de rendez-vous depuis la fin du confinement

41 % des patients chroniques n’ont pas consulté ou pris de rendez-vous depuis la fin du confinement
Crédit photo : Phanie

Dès le début de l'épidémie et pendant le confinement, le système de soins a été désorganisé : 69 % des malades chroniques ont annulé ou différé leur rendez-vous, surtout en île de France (73 %). Ceux qui ont consulté pendant le confinement étaient majoritairement en ALD (72 %) ou souffraient d'un diabète (77 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte