Quelques définitions

Publié le 21/01/2022

Gastro-entérite aiguë : inflammation de la muqueuse du tube digestif à l’origine de diarrhées et fréquemment de douleurs abdominales et vomissements. Lors des épidémies hivernales ce sont généralement les virus (rotavirus ou adénovirus) les responsables.Homéopathie : méthode thérapeutique reposant sur le principe de similitude : soigner par ce qui est semblable à la maladie. Sont administrées des doses très faibles voire infinitésimales de substances qui, à des concentrations différentes, provoqueraient chez l’homme non malade les symptômes de la maladie. Le traitement homéopathique est préparé par dilutions successives d’une souche (substance active) par une dilution hahnemannienne (notée DH au dixième et CH au centième), ou par la technique korsakovienne (notée K).Rhinopharyngite (rhinite ou rhume) : infection virale bénigne, contagieuse et fréquente se caractérisant par un écoulement du nez durant quelques jours. D’autres symptômes, tels qu’enrouement, toux, maux de tête, peuvent être présents.Toux : symptôme fréquent lié, dans la majorité des cas, à une affection des voies respiratoires. Elle correspond à une expiration brusque et bruyante, volontaire ou réflexe, visant à expulser les sécrétions ou corps étrangers encombrant l’arbre respiratoire. Se différencie la toux aiguë, récente, transitoire et survenant dans un contexte souvent infectieux d’une toux chronique persistant depuis plus de 3 semaines. La toux se caractérise aussi soit en toux sèche, non productive, irritante et fatigante, déclenchée par la stimulation des récepteurs tussigènes situés dans les voies aériennes et pulmonaires, soit en toux grasse, productive et à respecter car utile.


Source : lequotidiendupharmacien.fr