Suivi de l’asthme pédiatrique - Les outils numériques peinent à s’imposer

Suivi de l’asthme pédiatriqueLes outils numériques peinent à s’imposer

Benoît Thelliez
| 18.02.2019

L’asthme pédiatrique est une maladie fréquente en France : environ un million d’enfants de moins de quinze ans en sont atteints. Comment assurer l’éducation thérapeutique et améliorer l’observance ?

  • ASTHME PREDIATRIQUE

« Pour diminuer les crises, améliorer les contrôles, normaliser la fonction pulmonaire ou la conserver au plus normal que possible, on utilise des stratégies qui reposent sur des thérapeutiques médicamenteuses, mais également sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP) », rappelle le docteur Bruno Mahut, pneumo-pédiatre libéral à Antony (Essonne).

Malheureusement, très rares sont ceux qui bénéficient de cet accompagnement : « Il y a 40 à 50 écoles de l’asthme...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires