Classification des lésions cutanées non pigmentées - L’ordinateur efficace, mais pas pour le diagnostic

Classification des lésions cutanées non pigmentéesL’ordinateur efficace, mais pas pour le diagnostic

Stéphany Mocquery
| 13.12.2018

Une intelligence artificielle obtient des résultats aussi bons que ceux obtenus chez des experts pour la classification des lésions cutanées non pigmentées à partir des données d’analyse clinique et dermatoscopique. Son utilisation pour le diagnostic clinique n’est cependant pas encore envisageable dans l’immédiat.

Si, grâce à l’intelligence artificielle, un ordinateur est désormais capable de faire la différence entre des lésions pigmentées mélanocytaires et des lésions pigmentées bénignes, le diagnostic différentiel de lésions non pigmentées reste compliqué, en raison, notamment, des critères dermatoscopiques plus spécifiques et du nombre important d’autres diagnostics possibles.

L’étude conduite par une équipe internationale de chercheurs a été publiée dans « JAMA Dermatology »...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires