Quand la mammographie emprunte les codes du spa - Cancer du sein : un dépistage en douceur

Quand la mammographie emprunte les codes du spaCancer du sein : un dépistage en douceur

David Bilhaut
| 03.10.2016

L’Institut Gustave Roussy (Villejuif) doit se doter de son premier senographe « Pristina », conçu par GE-Healthcare, qui entend revisiter l’ergonomie et l’environnement de la mammographie pour réduire le stress et les douleurs liés à l’examen.

En clôture de la concertation citoyenne et scientifique sur le dépistage du cancer du sein, un panel de femmes a appelé à un examen « plus humain » qui puisse prendre en compte aussi bien les aspects psychologiques que physiques, tels « l’inconfort, voire la douleur liée à la mammographie ».

Un enjeu majeur tant au niveau de la participation au dépistage que d’un point de vue médical car le « facteur stress » peut aussi être l’origine d’artefacts ou d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires