Grippe et infections à pneumocoques chez l’immunodéprimé - Pourquoi il faut développer la double vaccination

Grippe et infections à pneumocoques chez l’immunodépriméPourquoi il faut développer la double vaccination

Didier Rodde
| 06.10.2014

Au moment où s’ouvre la saison de la vaccination antigrippale, il est important de rappeler non seulement que la grippe, bénigne dans de nombreux cas, peut être grave dans d’autres, surtout bien entendu chez les personnes à risque, mais aussi qu’une coïnfection avec le pneumocoque est susceptible d’être particulièrement redoutable. Avec le cas particulier des personnes immunodéprimées.

  • De nombreuses hospitalisations et des décès pourraient être évités

LES ÉPIDÉMIES de grippe saisonnière frappent chaque année sous forme de vagues d’importance très variable et imprévisible (1 million à plus de 10 millions de cas en France). Mais l’infection grippale demeure présente à bas bruit quelle que soit la saison, rappelle le Dr Jean-Marie Cohen (président d’Open Rome, réseau d’observation des maladies et des épidémies), et serait responsable d’un excès de mortalité estimé de 7 000 à 9 000 par an. Or le taux de couverture vaccinale est très en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires