Compléments alimentaires en 2011 - La nutrithérapie adopte les programmes à la carte

Compléments alimentaires en 2011La nutrithérapie adopte les programmes à la carte

05.01.2012

Les probiotiques deviennent de plus en plus automatiques, alors que se développent des voies de recherche, privilégiant des solutions de santé sur-mesure complémentaires de la médecine. Digestion, troubles de la vue, minceur, fatigue et même fécondité, les compléments alimentaires ne cessent d’élargir leur champ de compétence.

  • La nutrithérapie élargit sans cese ses champs d'exploration
  • La nutrithérapie adopte les programmes à la carte - 2
  • La nutrithérapie adopte les programmes à la carte - 3
  • La nutrithérapie adopte les programmes à la carte - 4
  • La nutrithérapie adopte les programmes à la carte - 5
  • La nutrithérapie adopte les programmes à la carte - 6

URGO inspecte les villosités intestinales dans leur moindre repli et vient au secours du microbiote malmené. Repas vite avalés, soucis, contrariété ? Un stick par jour d’Immunostim Stress vous soulagera à n’importe quel moment de la journée : ses deux souches de probiotiques sont une solution naturelle contre les maux de ventre et les nausées liés au surmenage et à un mode de vie trépidant. Transit accéléré, selles fréquentes ? Immunostim Levure + se propose de rééquilibrer la flore et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires