En attendant l’injection hebdomadaire

En attendant l’injection hebdomadaire

14.11.2011

Les deux tiers des personnes interrogées estiment le geste simple, mais la grande majorité des plus de 40 ans interrogés (93 %) jugent l’insulinothérapie contraignante et gênante. « L’insuline en soi n’effraie pas, même si cela signifie que le traitement est à vie, la crainte d’avoir mal n’est guère exprimée non plus. C’est avant tout la répétition du geste une ou plusieurs fois par jour qui est redoutée (78 %) », explique le Dr Claude Colas (Hôtel-Dieu).

Une insuline basale de plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires